Date : 03/07/2014 08:00
Décès de Philippe Dumont
Lettre du CID à sa famille et à Dominique Foulon

Chers amis,

C’est avec une grande tristesse que j’apprends le décès de Philippe Dumont. Cela ne fait pas beaucoup d’années que nous nous connaissions, mais en ce qui me concerne, j’avais vite appris à apprécier sa grande culture, son esprit vif et critique et, surtout, cette amitié pour le Viêt Nam qui nous avait rapprochés, sentiment peu compréhensible pour ceux qui ne le partagent pas, mais qui est un ciment si puissant.

La lecture des articles de fond et des notes de Philippe, dans les Carnets du Viêt Nam, était pour moi une grande source de connaissance et de réflexion. L’arrêt annoncé de la publication papier de cette revue, devenu inévitable, est une source supplémentaire de regret.

En ce qui me concerne, j’avais eu la chance de pouvoir l’associer à un ouvrage que j’avais dirigé, avec Sébastien Jahan, en 2007, Histoire de la Colonisation. Réhabilitations, Falsifications, Instrumentalisations. Philippe nous avait confié un article, « L’Indochine racontée aux enfants. Une histoire mal ficelée en guise d’Histoire officielle », dans lequel il dénonçait avec une certaine jubilation les falsifications d’une vulgate réactionnaire et revancharde.

Que la famille de Philippe veuille bien trouver ici l’expression de ma sympathie la plus entière. L’équipe du CID, dont il suivait d’ailleurs les travaux, se joint à moi en ces douloureuses circonstances.

Alain Ruscio
Historien
Président du CID Vietnam