Sam 21-Oct-2017
Accueil Histoire Géographie Tourisme Religions Enseignement Santé Agriculture Littérature Autres thèmes
COMMUNIQUE DU
CID-VIETNAM

Cliquez ici

CID-VIETNAM
Communiqué
du 20 octobre 2009


COMMUNIQUE

A nos amis lecteurs.

Pour cause de déménagement, indépendant de notre volonté, le CID-VIETNAM doit cesser provisoirement le service d’accès à sa documentation.

Nos fidèles lecteurs seront avisés dès que nous serons en mesure de reprendre ce service.

Nos abonnés recevront dans les délais prévus les trois numéros annuels du bulletin signalétique.

ANNONCE

A PARTIR du MOIS de SEPTEMBRE 2013 :

Les membres du CID-VIETNAM pourront vous rencontrer le dernier jeudi de chaque mois de 14h30 à 17h

Au FOYER VIETNAM
80 rue Monge
75005 PARIS
(métro : Place Monge)

FOYER VIETNAM

Le Foyer Vietnam
80 rue Monge - 75005 Paris

Un lieu de rencontres, d’échanges, de découvertes

Ouvert à tous ceux qui veulent découvrir le Vietnam, le Foyer Vietnam propose un lieu associatif convivial et pluriculturel.

Vous pouvez y découvrir des expositions, des animations musicales; consulter des livres et journaux en français et en vietnamien mis à disposition par le CID VIETNAM...



Cliquez ici pour plus d'infos...

Liens
1261890
Il y a 84 articles dans la catégorie "Evénement"

Date : 25/01/2009 18:41
UN LIVRE, UN HOMME.

NGUYÊN KHAC VIEN. RÊVES SOUVENIRS COMMENTAIRES
Hanoi, Ed. Thê Gioi, 1997

C’est un petit livre édité à Hanoi en 1997. Il contient en dix chapitres, dix textes écrits entre 1962 et 1992, par un vietnamien parfaitement francophone. Ces textes, abordant des sujets très variés, nous révèlent non seulement quelques aspects de la personnalité attachante de leur auteur, le Docteur Nguyên Khac Vien, un homme d’une intelligence, d’une érudition et d’une sensibilité rares, mais de plus, ils nous aident à comprendre un peu de l’histoire du Vietnam au cours de ce siècle, que Vien a traversé, en vietnamien engagé, en francophone passionné.

Médecin pédiatre, patriote militant, Vien était aussi poète, tête politique clairvoyante, philosophe, écrivain, historien, musicien, éditeur, traducteur d’une élégante subtilité… En plus des qualités du lettré vietnamien traditionnel, il avait celles de l’humaniste français érudit et éclairé. Il était non seulement un homme pleinement inséré dans son siècle, mais aussi et surtout, un homme de progrès, un révolutionnaire militant, un visionnaire lucide. Il n’appartenait pas uniquement au Vietnam, sa patrie, mais un peu aussi à la France ; il revendiquait, en effet, sa « francéité » (1) comme faisant partie intégrante de lui-même, mais il se voulait de plus, citoyen « des quatre océans ».

Entre les lignes de ce livre très agréable à lire, nous découvrons, étonnés et admiratifs, un peu de ce que fut ce personnage hors du commun, qui mériterait d’être mieux connu au Vietnam, mais aussi en France...



>> La suite ...


Date : 04/12/2008 20:41
Le cercle des poètes… (pas encore tout à fait) disparus.

Encore une fois, je viens d’atterrir à Hanoi.

Juste le temps de poser mes bagages à l’hôtel, de prendre une douche, de me changer et je file à pied vers le bureau de mon ami Huu Ngoc, qui se trouve à quelque cinq cents mètres de mon hôtel. L’avion a atterri avec une heure de retard, le taxi a perdu du temps dans les embouteillages, si bien qu’il est presque 10 heures 30 quand j’arrive au bureau. Ngoc est déjà parti : il m’a laissé un mot, me disant qu’il m’a attendue jusqu’à dix heures. Il me demande de le rejoindre, si cela m’est possible, chez Madame Nha, rue des Bananes… Aucune hésitation ! Je ne connais ni Madame Nha, ni la rue des Bananes, mais une des jeunes traductrices des Éditions T., propose gentiment de m’y amener en moto. Et me voilà, enlevée, casquée… (une première pour moi, car l’an dernier le casque n’était pas encore obligatoire à Hanoi ; cela change le paysage et me déconcerte un peu… je m’y habituerai. Certaines jeunes femmes, d’ailleurs, ont customisé leur casque en le recouvrant d’un joli tissu fleuri et en le bordant d’un volant froncé qui transforment –presque- la coiffure martiale en élégante capeline.
...



>> La suite ...


Date : 04/12/2008 20:27
TRAN PHONG
LÊ HÔI TÂY NGUYÊN (Festivités des hauts plateaux du Vietnam). Hanoi, Ed. Thê Gioi

Magnifique ouvrage publié par les Éditions Thê Gioi de Hanoi. Un texte, hélas trop court, mais trilingue (vietnamien, anglais, français) commente de superbes photos, d’autant plus précieuses qu’elles sont très rares, et que les scènes représentées risquent de disparaître à jamais, dans un avenir proche, si proche qu’il serait plus juste de dire, que pour certaines, la disparition est déjà du passé. Et pourtant, c’est dans les dernières années du 20e siècle que le photographe, Tran Phong, passionné par la vie des minorités ethniques qui habitent la région du Tây Nguyên, a crapahuté dans les coins les plus reculés de ces hauts plateaux, pour immortaliser des scènes superbes, loin de tous clichés touristiques et folkloriques.
...



>> La suite ...


Date : 11/10/2008 18:45
AVEC LE VIETNAM : IL NE REGRETTE RIEN…
Alain Ruscio

Albert Clavier
De l’Indochine coloniale au Vietnam libre. Je ne regrette rien
Paris, Ed. Les Indes Savantes, 2008, 205 pages, 23 €

Voilà un parcours clairement décrit… et fièrement revendiqué ! Albert Clavier a lié sa vie (au point, parfois, souvent, de la risquer) au combat du peuple vietnamien, il y a plus d’un demi-siècle.

Jeune, à dix-huit ans, il s’engage, en 1945, dans l’armée, sans trop, à vrai dire y avoir réfléchi. 1945 : fin d’une guerre, celle menée victorieusement contre le nazisme ; mais aussi début d’une autre, que le colonialisme français va imposer aux peuples d’Indochine. Et, très vite, notre soldat bien peu motivé va comprendre que ce conflit-là n’est pas le sien. Contrairement à bien d’autres, il s’interroge, il cherche à comprendre le Vietnam, il ouvre le dialogue avec des gens du peuple. Au point de commettre des imprudences : la Sûreté risque de le repérer. En décembre 1949, il rejoint les rangs de l’armée populaire. « Déserteur » ? L’auteur préfère mettre des guillemets : « Je ne trahis pas mon pays, ma patrie. Je l’aime et je suis fidèle à ses idéaux, liberté, égalité, fraternité, en soutenant la lutte de libération d’un peuple »...



>> La suite ...


Date : 02/10/2008 21:53
ALAIN RUSCIO
CAMBODGE AN I
Journal d’un témoin.
Ed. Les Indes Savantes. Paris 2008

D’abord, on se demande : mais pourquoi…? Pourquoi avoir attendu trente ans pour publier ce journal ? Voilà un témoignage vivant, qui aujourd’hui encore, malgré tous les films, tous les livres, tout ce qui a été dit ou écrit sur cette époque trouble, nous bouleverse et nous dérange.

Alain Ruscio (1) en janvier 1979 a été le premier occidental à pénétrer dans Phnom Penh, « la ville morte »… Il était à Hanoi, il savait qu’il y avait eu des massacres, que c’était précisément pour en finir avec le régime particulièrement sanglant de Pol Pot et des khmers rouges, que les cambodgiens résistants à ce régime, avaient demandé l’aide de leurs amis vietnamiens, mais la réalité qu’il découvre dépasse en horreur tout ce qu’il a pu imaginer. Et il témoigne…



>> La suite ...


Date : 02/10/2008 21:26
LA MÈRE ET L’ENFANT DANS LE VIETNAM D’AUTREFOIS .
D0-LAM Chi Lan. Ed. l’Harmattan. 2008. 2e édition revue et corrigée.

C’est avec un immense plaisir que nous pouvons annoncer la réédition du très beau livre de Madame Do-Lam Chi lan, publié une première fois en 1998 aux Éditions L’Harmattan, « La mère et l’enfant dans le Vietnam d’autrefois ».

Cet ouvrage d’une importance capitale pour appréhender les ressorts de la société vietnamienne, est l’œuvre d’une jeune femme née en France de parents vietnamiens, parfaitement bilingue et bi-culturelle. Une petite enfance à Paris, des études primaires et secondaires au Vietnam, des études supérieures à Genève, puis une thèse à l’Université à Paris, et aujourd’hui, un travail au Ministère français de l’Éducation Nationale. Voilà le parcours franco-vietnamien, qui a donné à Chi-Lan une compétence parfaite pour comprendre et dire, en France, ce qu’est la famille vietnamienne. C’est parce qu’elle a été chargée, à Paris, dans les années 80, « d’aider l’accueil sur le sol français d’une communauté vietnamienne jeune, en âge de procréer » qu’elle a souhaité « recenser, décrire, analyse les usages traditionnels et les rituels entourant la maternité et l’enfance. » Mais très vite, d’autres recherches se sont imposées à elle, d’abord, celle du « sens caché ou affiché des attitudes et perceptions collectives touchant à l’enfant, la famille… » puis celle des « implications actuelles des traditions, et de leur signification dans la réalité d’aujourd’hui. »
...



>> La suite ...


Date : 21/09/2008 23:22
VIETNAM 1918-1945, GENRE ET MODERNITÉ :
Émergence de nouvelles perceptions expérimentales

Thèse de Doctorat soutenue à l’Université LYON 2 LUMIÈRE dépt. Histoire
Sous la direction du Pr. Françoise Thébaud, par BUI TRAN PHUONG. Février 2008.

Bui Tran Phuong, vietnamienne vivant au Vietnam, aborde avec cette thèse, un travail de recherche, sur un sujet très peu étudié par les historiens : la condition féminine au Vietnam. Elle a fort judicieusement limité sa recherche à une période précise 1918/1945. Cette période correspondant selon elle, au moment clé de la modernisation du Vietnam, modernisation qui a entraîné l’évolution (sinon la libération,-le terme serait excessif !) de la condition féminine. D’où le titre de son ouvrage : « Genre et modernité. »

Inutile de préciser que le travail de recherche de Phuong est considérable et que sa thèse présente un immense intérêt pour la connaissance du Vietnam, intérêt historique et ethnologique bien sûr mais aussi sociologique et psychologique, voire politique. Comme le dit une jeune vietnamienne, « faire l’histoire de la femme chez nous, c’est avant tout faire l’histoire de l’homme »...



>> La suite ...


Date : 04/09/2008 20:22
Pour en finir avec la célébration de l’année 1968, une si heureuse année…

En France, depuis le début de cette année 2008, on n’en finit pas de célébrer à grand renfort de nostalgie, le quarantième anniversaire de 1968, dont le joli mai fut si joyeusement agité.

Au CID-Vietnam (1), nous avons également, mais à notre manière, fêté cet anniversaire. Côté Vietnam, bien sûr ! Dans notre bulletin N° 1-08, Alain Ruscio, a réalisé une revue de presse « rétro » en compulsant pour nos lecteurs, le dossier « Presse internationale et Guerre du Vietnam » que notre amie Françoise Direr (2), a patiemment et minutieusement constitué au cours de la guerre du Vietnam. Avec l’année 1968, il avait un matériau abondant et intéressant, aussi a-t-il centré sa lecture sur les commentaires de « l’0ffensive du Têt », qui est pour lui, comme pour tous les historiens, l’événement ayant provoqué le « basculement du rapport de forces » dans la guerre du Vietnam.
...



>> La suite ...


Page : [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [11]

Unique en France et en Europe, le CID-Vietnam peut fournir une information sur le Vietnam contemporain sous tous ses aspects.

La bibliothèque du CID-Vietnam comprend plus de 6000 volumes en français, en vietnamien (les 2/3) et en anglais ainsi que des revues et périodiques.
























Page d'accueil
CID-VIETNAM@2006